La Société Générale vend sa filiale Euro Bank pour 428 millions d’euros

société générale cède euro bank

La banque française Société Générale trouve enfin un preneur de sa filiale Euro Bank en Pologne, ce qui lui permettrait de cesser ses activités auprès de cette filiale. Acquise par Bank Millenium, le total des transactions payées au comptant et par les financements internes de la banque s’élève à un total de 428 millions d’euros, soit 1,83 milliard de zlotys.

Une opportunité à saisir pour Bank Millenium

Mise sur le marché par la Société Générale il y a quelques mois déjà, la banque Euro Bank était convoitée par des géants comme le Crédit Agricole et Alior Bank. En pleine course de rachat de l’Euro Bank, le Crédit Agricole a quitté la course, laissant la place aux deux autres concurrents de se battre. Mais ce sera la Bank Millenium qui sera l’heureuse élue dans cette course. Grâce à ce rachat, la banque qui occupait la septième place dans le secteur bancaire du pays, monte d’un rang et renforce ses rangs, lui permettant de toucher beaucoup plus de clients dans les plus petites villes et les zones éloignées. Cette cession des activités de la Société Générale n’a produit aucun effet chez les investisseurs qui sont restés muets. En effet, cette vente d’Euro Bank est une stratégie de la banque française d’exécuter son plan stratégique et financier, Tranform to Grow qui lui permettra de faire un plus grand impact.

Une période difficile pour la Société Générale

Il y a quelques mois déjà, la Société Générale a commencé par se retirer de plusieurs de ses filiales par exemple, elle a cédé ses parts de capital dans Soc Gen Albanie et dans Express Bank en Bulgarie. Cependant la banque française promet de ne pas quitter totalement le sol polonais et continuera de proposer ses métiers d’assurance et de proposition de services de financement dans les biens d’équipement professionnels. Elle sera aussi présente par son service de location de voitures ALD. En effet, cette vente qui devra s’achever avant les 6 premiers mois de l’année prochaine doit permettre à la banque de réduire de 2 milliards d’euros ses encours pondérés. Cela lui permettra aussi d’obtenir une amélioration de 8 points de base de son ratio de fonds propres Core Tier 1. Eurobank qui souffrait d’une lourde concurrence sur le territoire polonais était 20 fois plus petite que le leader national. Il fallait trouver un moyen de résoudre cette situation.

Publicités