Record en termes de rentabilité pour le Groupe M6 en 2016

groupe-m6

Les résultats annuels du Groupe M6, dirigé par Nicolas de Tavernost, ont été divulgués il y a quelques jours à peine. Sans aucune surprise selon les observateurs qui scrutent de très près l’évolution dans ce secteur, ces derniers ont atteint un record cette année 2016. Pendant que sa rivale, la TF1 affiche les siens qui ne sont point enviables.

Une rentabilité exceptionnelle

Profitant d’un contexte plus avantageux à son endroit, le Groupe M6 a affiché une rentabilité exceptionnelle cette année. En tout, 152,7 millions d’euros de bénéfice, soit une hausse nette de 33% par rapport à l’année précédente. C’est un résultat loin au-dessus de sa rivale TF1, qui n’a pu faire que 42 millions d’euros de bénéfice. Son chiffre d’affaires est aussi en hausse de 2%, s’étalant désormais à 1,28 milliard d’euros. Il reste cependant inférieur à celui de TF1 qui atteint les 2 milliards d’euro.

Le Groupe dirigé par Nicolas de Tavernost a enregistré un résultat opérationnel courant, Ebitda, de près de 245,5 millions d’euros. Bien que ce soit également un record, il faudrait toutefois prendre en compte que ce dernier a été rendu possible grace à une indemnité de 42 millions d’euros qui lui a été accordée suite à la suppression de la commercialisation de son offre M6 Mobile by Orange. En dépit du surcoût relatif à la co-diffusion de l’Euro 2016, 28 millions d’euros,  sont résultat est tout de même satisfaisant, soit 203,5 millions d’euros.

Une bonne santé de son marché publicitaire

La rentabilité du Groupe M6, très exceptionnelle cette année, est aussi le résultat de bons chiffres réalisés sur son marché publicitaire. En hausse de près de 5% au cours d’une seule année, les recettes publicitaires de la chaîne sont de l’ordre de 853,3 millions d’euros. Dans son histoire, ce dernier représente ainsi un record absolu et, celui-ci correspond à 24,3% de part de marché que le Groupe s’octroie.

A regarder de plus près, les performances du Groupe ne sont pas une surprise au sens large du terme. Au vue de la part d’audience des trois chaînes gratuites du Groupe, M6, W9 et 6ter, en hausse elle aussi de pus 14,1% cette année, font de lui le seul Groupe de l’histoire à progresser simultanément auprès de tous les publics confondus. Le groupe est aussi en nette croissance de 0,9 point du côté de l’audience commerciale avec les FRDA-50, et atteint les 22,2% de part dans ce secteur.

 

Publicités