2 milliards de chiffre d’affaires en France, objectif de Burger King en 2020

burger-king

Jérôme Tafani,  tête de file du Groupe Burger King France-Quick depuis février dernier, a rendu public ce lundi les points essentiels qui constituent son plan d’entreprise. C’est un plan qui porte sur quatre ans et au cours desquels Burger King souhaiterait  détenir en France 600 unités et offrir environ 20.000 CDI. Le réseau Quick qui a fait l’objet d’une reprise par Burger King international et son partenaire Groupe Bertrand, qui est d’ailleurs l’actionnaire majoritaire, souhaitent tous deux étendre leur société commune Burger King France-Quick.

Des objectifs clairs

Jérôme Tafani a tenu à préciser et confirmer que 600, est bien le nombre d’établissements qui seront atteints en 2020 en France. Pour lui qui maîtrise fortement ce domaine pour avoir été responsable de McDonald’s France puis McDonald’s Europe, ces 600 enseignes devraient représenter à la longue un chiffre d’affaires de près de 2 milliards d’euros.

C’est un projet qui pourrait sembler utopique pour certains étant donné que, à cet instant précis, Burger King ne compte dans l’hexagone que 85 enseignes, dont la dernière a vu le jour en Carcassonne il y a tout juste quelques heures. Qu’importe sa volonté, il restera encore bien loin de celui qu’il souhaite certainement concurrencer : McDo. L’enseigne américaine compte aujourd’hui en France 1.400 établissements pour un chiffre d’affaires évalué à 4,5 milliards d’euros en 2015. En 2015, lors de la reprise de l’enseigne Quick, à peu près 400 établissements étaient inclus. D’ici à 2020, 310 voire 330 d’entre eux porteront désormais une enseigne Burger King. Une cinquantaine d’unités spécialisées Halal seront gardées en l’état par le Groupe Bertrand, tandis que, pour les unités considérées comme doublons, elles seront vendues.

Un programme bien établi

Pour le responsable du Groupe Burger  King France-Quick, ces objectifs ne seraient atteints que par la mise en place de tout un processus d’ouverture qui s’effectuera étape par étape. Il y aura tout d’abord une phase de conversion des enseignes Quick en Burger King. Chaque  année, 70 à 80 Quick seront convertis sur la période s’étalant de 2017 à 2020. Dans le même temps, des nouvelles enseignes Burger King France seront ouvertes. Soit une moyenne de 30 à 40 chaque année. Toujours selon le directeur général de Burger King France-Quick, c’est un projet de près de 500 millions d’euros.

« Nous sommes actuellement sur un modèle économique basé sur une égalité à 50-50. Le but est d’avancer assez vite à une part en franchise proche de 80% », renchérit Jérôme Tafani. C’est un modèle qui ne s’éloigne pas tellement de celui de l’autre grand de la restauration rapide McDonald’s.  L’autre franchise qui forme le Groupe, Groupe Bertrand, devrait parallèlement compter quant à lui près de 30 Burger King, contrairement au 14 qu’il possède à ce jour. Pour accompli ses projets d’implantation et d’expansion, le directeur promet également de créer près de 20.00 emplois en CDI une fois au terme de la date qu’il s’est fixé à savoir  2020. Ceci sera d’autant plus facile s’il parvenait à réaliser le chiffre d’affaires attendu par établissement, de l’ordre de 3 millions d’euros.

 

Publicités