Deutsche Bank confrontée à un souci de capitalisation ?

Deutsch Bank

La santé financière de la banque allemande  Deutsche Bank n’est pas des meilleures. C’est du moins  la conviction de l’institut allemand de recherches économiques,  ZEW. Ce dernier, à travers une étude a démontré que  Deutsche Bank occuperait une position pas du tout bonne sur les 51 banques européennes si on s’amusait à la faire subir  des tests de résistance à lumière de  la méthode de la Réserve fédérale américaine (FED). La mise en œuvre de ces tests révélerait que la banque allemande souffre actuellement d’un très grand  déficit de fonds propres comparés à ses pairs en l’occurrence Société Générale et BNP Paribas.

Les affirmations de ZEW pas du tout rassurantes

Loin  de rassurer les professionnels du monde de la finance, ZEW a soutenu que le secteur bancaire européen n’est pas financièrement capable de  compenser les pertes attendues  s’il arrivait qu’une  nouvelle crise financière réapparaisse. Cette affirmation inquiétante a été faite à la suite de tests de résistance faits par un professeur de finances de ZEW et des chercheurs de la Stern School of Business, l’école de commerce de l’Université de New York et de l’Université de Lausanne.

Ces tests ne souffrent pas de manque de fiabilité dans la mesure où, ils ont été réalisés sur la base des mêmes  techniques que celles utilisées par la Fed en 2016 et par l’Autorité bancaire européenne (ABE) en 2014.  L’objectif était de se faire une idée claire des  besoins en capitaux et de  l’endettement des établissements ciblés par l’étude.

Un très grand déficit en fonds propre des banques européennes

123 milliards d’euros, c’est le montant du déficit cumulé de fonds propres des 51 banques européennes. Ce résultat révélé par des tests fiables place la banque allemande Deutsche Bank en première position avec 19 milliards de déficit. S’en suit,  la Société Générale  avec 13 milliards et BNP Paribas avec 10 milliards de déficit.

Cependant, il faut souligner qu’en terme de capitalisations boursières, les banques de l’hexagone n’ont pas à se plaindre dans la mesure où, malgré leur déficit,  elles affichent de bons résultats.  Ainsi, la Société Générale bénéficie d’une capitalisation boursière de  26 milliards d’euros et  BNP Paribas de 55 milliards. Quant à la banque allemande Deutsche Bank, sa capitalisation se chiffre à moins de 17 milliards d’euros.

Deutsche Bank bat en brèche les résultats des tests de résistance  de ZEW

Si les tests de résistance  de ZEW  convainquent de nombreuses personnes, ce n’est pas le cas   pour Deutsche Bank qui a  balayé d’un revers les résultats de ces tests via un communiqué rendu public.  Selon elle, sa situation de fonds propres a déjà fait l’objet de profonde vérification par le test de résistance officiel de l’ABE.

Ce test, soutient  la banque allemande, avait démontré que son  besoin de capitaux n’était pas très grand malgré que le test soit fait dans des conditions pas du tout favorables. Il est quand même bon de souligner que la situation actuelle de Deutsche Bank était prévisible en ce sens que  les charges exceptionnelles  auxquelles elle était assujettie récemment ne l’ont pas beaucoup aidé.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :