La chine bloque la vente de films et de livres d’Apple dans le pays

apple chine

Il est désormais impossible de procurer en Chine les services d’Apple concernant le commerce en ligne de films et de livres. Cela fait suite à l’application d’une mesure qui encadre les publications provenant des entreprises basées à l’étranger. Sur les boutiques d’Apple pour la chine, on pouvait voir que les services étaient inaccessibles.

Une législation plus stricte concernant les entreprises étrangères

D’après le New York Times, la suspension des services d’Apple a été une exigence des autorités. Cela s’est passé par l’intermédiaire de l’administration d’Etat chargé de la presse de la radio de la publication de la télévision et du film. L’autorité chinoise de contrôle de média a eu également à jouer un grand rôle. Les tentatives pour avoir une explication sur cette décision n’ont pas prospérer.

Il faut dire que cette zone composée de la Taiwan, de Hong Kong et de la Chine continentale représente le second marché de la marque à la pomme pour ce qui concerne le CA. Cela s’explique principalement par le grand intérêt suscité par l’Iphone. Il faut rappeler que la marque Apple a eu de nombreuses difficultés dans le passé dans cette partie du monde. En effet, le grand protectionnisme de pékin et les critiques sévères de certains médias ont quelques fois été néfastes pour la marque. Cette dernière a été même vue comme un fléau à la sécurité du pays.

Le cas d’Apple, un phénomène non isolé

Il faut dire que l’arrêt des services d’Apple répond à une procédure initiée par le gouvernement visant les éditeurs internationaux évoluant dans le commerce de contenus en ligne. La nouvelle obligation consiste à stocker les produits vendus sur le territoire chinois. Cette politique a été ratifiée il y a quelques mois est une grosse tracasserie pour les sociétés basés à l’étranger.

Les autorités américaines ont réagi dans ce sens en publiant un rapport qui indique que la censure sur web qui est pratiqué en Chine représentait un gros frein aux activités commerciales. De même, ils ont rappelé que les nouvelles lois sur l’internet étaient néfastes aux sociétés américaines.

De leur côté, les chinois ont rappelé que les mesures avaient un objectif sécuritaire face aux nombreux risques concernant le terrorisme et autres idéologies pouvant créer une certaine déstabilisation dans le pays. Dans ce sens, aucun pays n’est visé puisque l’essentiel étant la sécurité de la Chine.

 

Publicités