La hausse du dollar influe peu sur les résultats de H&M

H and M

Hennes & Mauritz AB, plus connu sous le nom de H&M est la deuxième entreprise de prêt à porter dans le monde derrière Inditex. Elle subit considérablement les effets des fluctuations du dollar. Cependant la situation tend vers une diminution du dollar au cours des trimestres. Mais pour ce qui est des prévisions, elles ne pas encore atteintes.

Vers une diminution du dollar au cours des trimestres

D’après son estimation de ce mercredi, pour le premier trimestre de l’exercice comptable 2015-2016, l’entreprise suédoise de prêt à porter H&M a vu son bénéfice diminuer de peu contrairement à sa prévision. Le cout du dollar a de moins en moins d’influence sur les résultats de l’entreprise. Mais avec le début de son second trimestre, son activité n’a pas aussi connu un grand envol.

En effet, l’augmentation des coûts d’achat du fait de la hausse du dollar et le climat très abordable impacteraient négativement sur leur premier trimestre. De ce fait, les promotions destinées à écoulement les stocks des habits d’hiver ne leur seraient pas favorable. Ce qu’affirme le groupe.

Cependant, il soutient que l’influence du dollar sur leur résultat se réduisait. Il y ajoute aussi que cette situation devrait s’améliorer, car il espère voire une situation neutre au cours du quatrième semestre et même plus. Pour le directeur des relations avec les investisseurs, Nils Vinge les plus mauvais moments ont été dépassés.

Face à son concurrent Inditex, H&M bénéficie d’un privilège sur le plan compétitif. En effet ce groupe suédois se ravitaille principalement sur le marché asiatique à des prix très abordables. Mais aujourd’hui, on note qu’il y a une réduction de ce privilège avec l’augmentation du dollar qui est la monnaie utilisée par la majeure partie des centres de production en Asie.

Des prévisions pas encore atteintes

Le bénéfice imposable de ce trimestre qui s’est terminé en février a fait apparaitre le chiffre de 3,3 milliards de couronnes suédoises soit 357 millions d’euros contre 4,7 milliards un an plutôt et un assentiment de 3,2 milliards d’après les analystes questionnés par Reuters. En outre, l’écart du chiffre d’affaire de H&M pour les trois mois a aussi été réduite de peu avec 52,0% contre 55,2% contrairement à ce qui été prévu.

Dans son début deuxième trimestre qui a débuté en mars, les ventes ont connu un accroissement de 2% sur la couronne suédoise. Ce qui est très bas vu les prévisions des analystes. Cependant, pour son directeur des relations avec les investisseurs, le rapprochement avec l’année passée n’est pas évident vu le climat froid qui sévit actuellement.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :