Alliance entre Google et Yahoo! sur la recherche et la publicité

Google et YahooYahoo! a récemment annoncé qu’il allait de nouveau proposer des résultats de recherche sur ses pages ainsi que des publicités, qui seront fournies par Google. Cet accord court jusqu’en 2018.

Depuis 2009, Yahoo! utilisait le moteur de recherche de Microsoft, Bing et à l’époque, Yahoo! voulait surtout valoriser le contenu délivré par sa plateforme et non les fonctionnalités de son moteur. Le Figaro explique que cet accord « avait été sensiblement modifié en avril dernier, principalement au niveau de la gestion des publicités. Microsoft a repris alors la gestion des partenariats publicitaires dans les résultats de Bing. Yahoo! est devenu de ce fait beaucoup plus libre dans l’établissement de ses propres partenariats, ne devant vendre qu’au minimum 51% de son trafic issu des recherches à Microsoft. »

ZDnet précise que pour les trois années à venir, « les algorithmes Adsense de Google seront utilisés par Yahoo! pour afficher les publicités attenantes à une partie des recherches effectuées sur le portail, en mode desktop et mobile. L’Europe n’est pas concernée par cet accord, qui est par ailleurs non-exclusif. Il intervient alors que Yahoo ! n’est plus lié par un contrat d’exclusivité sur la recherche avec Microsoft depuis avril dernier. Car jusqu’alors c’est Bing, le moteur de recherche de Microsoft, qui devait être utilisé par Yahoo! pour l’ensemble de ses services de search. Mais l’acoquinement entre Yahoo ! et Google doit encore être validé par le département américain de la Justice (DoJ). Ce qui n’est pas une mince affaire. Un précédent identique, formulé entre Yahoo ! et Google, avait été bloqué par le DoJ en 2008, qui le jugeait alors anti-concurrentiel. »

« La recherche fait partie de notre ADN », expliquait Mme Mayer en avril, alors que ses prédécesseurs avaient délaissé ce segment. Selon Le Monde : « L’an passé, l’ancienne employée vedette de Google a conclu un partenariat avec Mozilla pour devenir le moteur de recherche par défaut du navigateur Internet Firefox aux Etats-Unis. Cela a permis à Yahoo de regagner des parts de marché. Elle cherche depuis à obtenir un accord identique avec Apple pour son navigateur Safari. Et Yahoo aurait aussi lancé le développement de son propre moteur de recherche pour mobiles. »

Les derniers résultats publiés par Yahoo! montrent que la CEO Marissa Mayer, transfuge de Google et recrutée il y a 3 ans, n’a pas encore réussi son pari. Les recettes publicitaires ont baissé de 8,3% au dernier trimestre et le cours de l’action a reculé de 34% en un an. Marissa Myer annonce vouloir recentrer la stratégie sur un nombre restreint de produit de manière à générer de la croissance et de la rentabilité, à l’instar du mobile, de la vidéo ou du native advertising qui génèrent aujourd’hui des revenus.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :