Apple et l’innovation : la crise ?

En matière de technologie, la seconde partie des années 2000 resteront certainement comme celles des années Apple. Successivement, l’apparition de produits signés par cette firme californienne a bouleversé les tendances et instauré un nouveau mode d’utilisation des appareils mobiles. Tour à tour, les iPod, les iPhone et enfin les iPad ont transformé les habitudes de tout un chacun. Ces nouveaux types de produits ont été accueillis de la plus belle des manières par les consommateurs, renforçant davantage l’image de cette marque à la pomme comme celle d’un expert dans l’innovation et d’un fournisseur de produits à la pointe de la technologie. Ces derniers mois pourtant, après des années de croissance exponentielle, la firme n’est plus au sommet, et surtout elle n’est plus la seule à avoir l’exclusivité des produits innovants. Fin de règne pour Apple ou recul momentané pour mieux sauter ?

AppleApple : repli du titre boursier

La très bonne santé financière affichée par Apple lui a permis de se maintenir à la première place des capitalisations boursières mondiales au cours de 18 mois successifs. Janvier 2013 marque pourtant un revirement, car pour la première fois, la firme californienne abandonne son trône au marché financier : son titre a connu un recul de 19 %. Si la publication de résultats moins satisfaisants que ceux attendus est pointée du doigt pour être la source de cette légère débâcle boursière, d’autres hypothèses tendent à affirmer que non. En réalité, Apple n’a jamais vendu d’appareils aussi nombreux qu’au cours des derniers mois. Mais c’est véritablement l’absence de visibilité quant à la perspective d’avenir proposé par la firme qui ne rassure pas les investisseurs boursiers. Si par le passé, la marque américaine était connue comme celle qui alimente le monde en innovations, cette image s’est un peu égratignée sur les récentes versions de ses produits.

Au cœur de l’innovation avec Apple

Au cours de la dernière décennie, Apple a véritablement dominé le marché, en développant des produits qui n’ont cessé de créer la surprise. Cet effet de rupture qui lui vaut un succès éclatant, la firme l’a développé lors de la production de l’iPod, qui s’impose d’emblée comme un accessoire incontournable auprès de plusieurs millions de consommateurs. Même situation pour l’iPhone, le téléphone intelligent d’Apple, qui a bouleversé le rapport des utilisateurs avec les appareils mobiles de télécommunication. Enfin, sa tablette numérique iPad est aujourd’hui encore considérée comme le précurseur du genre, une trouvaille qui lui vaut de triompher à juste titre comme une marque synonyme d’innovations. À ces différents appareils sont par ailleurs liés les puissances de ses plates-formes virtuelles iTunes ou AppStore, qui règnent en maître dans le secteur du téléchargement d’applications et de multimédias. L’écosystème bâti par Apple est ainsi complet et abouti.

Apple : plus qu’une simple marque

Plus que l’image d’une simple marque, la firme évoque alors le luxe, l’innovation et la tendance. Posséder un appareil apposé du logo de la pomme est même devenu un besoin. Les stratégies marketing appliquées par ses dirigeants, conjuguées aux prouesses de la technologie intégrées sur chaque appareil, sont des réussites et les produits font le bonheur des utilisateurs. Petit à petit pourtant, la concurrence s’organise et les multiples références aux caractéristiques et aux fonctionnements aussi intéressants que ceux d’Apple inondent aujourd’hui le marché. De ce contexte particulier, un fait est par ailleurs remarqué : l’exclusivité de l’innovation n’est plus seulement réservée à la seule firme californienne. Cela se ressent même à chaque lancement d’une nouvelle génération de son smartphone vedette ou de sa tablette numérique : bien évidemment, leur puissance est de plus en plus élevée, mais le public ne ressent plus la même magie qui s’est opérée au cours des années passées.

L’innovation, condition essentielle pour bondir

Le succès qui émane de l’iPhone ou de l’iPad est certes toujours à son firmament, mais les parts de marché grignotées par l’Android de Google, installé sur de nombreux smartphones, sont chaque jour de plus en plus nombreuses. Certains observateurs et analystes estiment alors que la firme est arrivée à un point où un nouveau modèle économique doit être planifié afin de lui redonner tout son éclat. Si la plupart des actionnaires s’attendent à une segmentation du marché grâce à des modèles diversifiés et low-cost des iPhone et des iPad pour doper les ventes et redevenir le maître incontesté du secteur, la marque ne l’entend sans doute pas de cette manière-là. La firme Apple doit son nom et sa réussite aux innovations et aux nouvelles tendances qu’elle a développées et fait connaître au public. Se recentrer sur cette notion est donc capital pour le groupe, cela afin de rester numéro 1, aux dépens d’une concurrence de plus en plus performante. D’autres véritables innovations sont ainsi attendues de la part d’Apple, à l’image de la montre iWatch qui se chuchote en coulisse. Et non un iPhone ou un iPad low-cost, qui ne feraient que confirmer sa chute lente dans le cœur des amoureux de la technologie.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :